Le meilleur métier au Monde

par Kevin Blackwood

J'ai choisi cette ligne inhabituelle de travail pour une raison seulement - pour toucher de l'argent. De l’argent facile.

Pour les deux décennies dernières, j'ai vécu que beaucoup considèreraient le rêve américain, en gagnant beaucoup d'argent en travaillant part-time. Ma profession? Un compteur de cartes. Mon bureau? Les tables de Blackjack partout dans le monde. Des avantages incroyables ont accompagné ma vocation – des tickets de choix pour des jeux de box, des offres à jouer au golf avec des célébrités, des places de premier rang aux spectacles complets et des dîners aux meilleurs restaurants. Bien que j'aie apprécié ces expériences épicuriennes, ces billets gratuits étaient seulement un avantage secondaire. J'ai choisi cette ligne inhabituelle de travail pour une raison seulement - pour toucher de l'argent. De l’argent facile. Et j'ai réussi en devenant un des meilleurs joueurs de Blackjack du pays.

Comment ai-je gagné dans un jeu où on s'attend à ce que chacun perde ? Ou ce qui est plus important, est-ce que c'est possible pour un lecteur comme vous de suivre mes pas et gagner régulièrement de l'argent aux casinos ? Contrairement à ce que plusieurs personnes croient, vous n'avez pas besoin d'être un génie mathématique ou un joueur dans une équipe bien capitalisée pour devenir le prédateur au lieu de la proie au Blackjack. Je montrerai comment ma carrière réfute ces deux idées aussi fausses que communes et comment la discipline, la motivation et la persévérance étaient derrière mon succès. Au fait, ces qualités séparent les joueurs professionnels des amateurs.

À Hollywood les joueurs professionnels de Blackjack sont décrits comme des banques de données ambulantes, ou bien come des clones de Rain Man avec une mémoire photographique incroyable. La vérité est que toute personne possédant une aptitude moyenne peut apprendre à compter des cartes et devenir un joueur gagnant. Je possède vraiment une mémoire exceptionnelle, mais ma force principale était ma ténacité. J'ai lu tout les travaux écrits par les joueurs doués qui sont venus avant moi : des hommes brillants comme Uston et Wong. J'ai absorbé leurs idées et je les ai améliorées, en maximisant l’avantage sur le casino offert par le comptage des cartes. Pour cette raison, avant de mettre mes pieds dans un casino, je me suis discipliné pour jouer comme un robot, en polissant mes adresses avec des centaines d’heures de pratique à la maison et en perfectionnant mes décisions de jeu et mon calcul mental jusqu’au point ou tout était aussi naturel que la respiration. Par exemple, j'ai pratiqué engager une conversation tout en comptant rapidement des jeux de carte, jusqu’au point ou je pouvais compter 52 cartes de jeu en 12-14 secondes.

Comme j’étais d’un naturel contrariant, j'ai refusé de suivre tout le monde et j’ai juré dès le début jouer seulement aux meilleurs jeux.

Lorsque je suis devenu confiant dans mes adresses, j'ai attaqué n'importe quel jeu de Blackjack joué avec six jeux de cartes et ou le casino offrait des bonnes règles et une grande pénétration du sabot, mais je me suis vite rendu compte qu’un jeu joué avec un jeu de cartes était la voie la plus facile pour battre le jeu. (Compter six jeux de cartes n’est pas plus difficile que compter un jeu, mais l’avantage dans les jeux de sabot se manifeste assez rarement et votre taux de gain est normalement inférieur.) Pourtant, certains experts m’ont recommandé de jouer seulement aux jeux de sabot parce que ces derniers étaient moins surveillés que les jeux avec un jeu de cartes. Comme j’étais d’un naturel contrariant, j'ai refusé de suivre tout le monde et j’ai juré dès le début jouer seulement aux meilleurs jeux, et les jeux joués avec un ou deux jeux offrent le plus grand avantage pour un compteur de cartes. Ainsi pendant que la plupart des compteurs jouaient des jeux de sabot, je jouais des jeux avec un jeu de cartes chaque foi l’occasion se présentait. J’ai quelques tables avec six jeux, mais je me suis discipliné pour parier mon argent sur les jeux les plus forts. Pour cela, je passais assez de temps conduisant ma voiture afin de chercher les meilleurs jeux au lieu de jouer aux tables.

Une autre qualité importante dont un joueur professionnel de Blackjack a besoin est d’être un bon chauffeur. Afin d’échapper a la surveillance du casino, j’étais constamment en mouvement. Pendant que la plupart des pros allaient d'habitude à Las Vegas, j'ai visité les petites villes et j’ai bravé des routes glaciales pour jouer au Lac Tahoe ou un casino offrait un jeu potentiellement très lucratif.

Dans la décennie dernière, j'ai profité de la prolifération des casinos à travers l'Amérique ou j’ai joué à plusieurs casinos sur les bateaux et aux réserves indiennes. Mississippi avait combiné des limites de mise élevées avec le meilleur jeu avec un jeu de cartes au monde. Un casino à Minnesota m'a fait une offre que je ne pouvais pas refuser et j'ai passé une semaine en jouant à un jeu sensationnel avec 2 jeux avec des règles spéciales. Une fois, j'ai conduit pour 800 miles pendant toute la nuit pour profiter d’une promotion de Blackjack paie 2 pour 1 promotion.

Ma recherche constante des casinos les plus profitables a nécessité beaucoup d’ardeur et beaucoup de temps. Ma poursuite de jeux profitables m’a obligé de voyager partout dans le monde, par exemple à des endroits comme la République Dominicaine où j'ai joué des tables privées dans petits casinos, sales et dangereux. Inutile de dire, le fait de s’exposer à d'autres cultures était stimulant et souvent imprévisible. J'ai pris le vol à l'Orient quand ils ont institué un bonus rare pour les mains de cinq cartes, mais hélas le casino m’a payé mes gains avec de la fausse monnaie. J'ai fait seulement un voyage en Europe, mais il était profitable. J’ai battu plusieurs casinos en Belgique où des jeux avec l’option "se rendre tôt" étaient offerts.

Les compteurs de cartes ont besoin de beaucoup de persévérance et de persistance pour surmonter les nombreux obstacles qu'ils endureront.

Je n'ai pas voyage a ces destinations lointaines pour bénéficier du Frequent Flyer Program. Comme d'autres compteurs, je faisais toujours des pèlerinages périodiques à Sin City (Las Vegas). Battre le jeu de Blackjack régulièrement a exigé du travail dur et une volonté vigoureuse d'aller où peu de joueurs étaient partis auparavant, à la recherche des meilleurs jeux. Les compteurs de cartes ont besoin de beaucoup de persévérance et de persistance pour surmonter les nombreux obstacles qu'ils endureront.

Beaucoup pense que jouer au Blackjack est le style de vie idéal puisqu'il combine des hauts profits avec un horaire de travail. Ces gens se tournent vers le comptage de cartes parce qu'ils veulent un métier où le matin quand tout le monde se réveille tandis qu'ils se couchent. Pourtant, vous réaliserez que l’échange de votre salaire pour des jetons de casino n'est pas pour les gens avec un cœur fragile.

J'ai débuté ma carrière de joueur de Blackjack plutôt humblement. A mon premier voyage j'étais hésitant à placer ma mise maximale de dix dollars sur la table, sachant que mon capital en entier était contenu dans mon portefeuille. J'étais assez fortuné pour gagner souvent durant ces premières années et mon capital a progressivement augmente pour atteindre un montant de centaines de milliers. Cela m'a permis de miser un mille dollars par main dans des situations avantageuses dépassant souvent la limite de mise maximale. Un bon compteur de cartes gagnera entre un quart et un tiers de sa mise maximale par heure. Ainsi avec une mise maximale de $1000, j'ai gagné environ 300 dollars par heure. Pourtant, si votre capital vous permet de miser au maximum $25, vous toucherez 7 dollars par heur seulement. Ce taux de gain est bien faible pour convaincre quelqu’un de changer de changer de carrière.

Des frais de transport élevés peuvent réduire votre profit potentiel, pour cette raison beaucoup de compteur de cartes augmentent invariablement en excès leurs mises pour augmenter leur taux de gain par heure. C’est l’une des raisons pour laquelle les casinos n’ont pas peur des actions de certains compteurs de cartes. Les grands casinos ont des crédits presque illimités pour travailler avec, tandis que beaucoup de compteur de cartes sont sous-capitalisés. Ce fait combiné avec les erreurs de jeu, renvoient les joueurs à leurs maisons en sanglots.

C’est facile de rêver que vous allez gagner assez d’argent a votre prochaine visite pour acheter une nouvelle Porsche. Mais c’est un monde tout à fait différent quand vous jouez pour dix heures avec les plus mauvaises cartes possibles. Il vous faut des nerfs en acier pour rester calme face aux plusieurs émotions qu’un joueur pro expérience aux tables de jeu.

Un joueur pro de Blackjack ne gagne jamais tout le temps. On sort gagnant à peu prés 2 fois sur trois pour une visite de courte durée. Mais les sessions perdantes seront engravées dans votre mémoire bien plus longtemps que les sessions gagnantes. Je me souviendrai toujours quand certains amis ont annulés un barbecue, ainsi j’ai décidé de rester un jour de plus à une réserve Indienne, et perdre dix-huit mille dollars. Je me souviendrai toujours aussi d’une visite à Vegas où j’avais accumulé un gain moyen mais j’ai perdu douze milles dollars les dix dernières juste de mon séjour. La majorité de la perte a été subie à la dernière main désastreuse du sabot où j’ai séparé ma main quatre fois et doublé deux fois mais j’ai tout perdu contre le 21 inévitable du croupier.

La prémisse fondamentale du comptage des cartes est de savoir si un surplus de cartes fortes ou de cartes faibles a été enlevé du jeu de cartes.

Je n’ai jamais essayé de réinventer la roue mais j’ai plutôt raffiné les techniques développées par mes prédécesseurs. La prémisse fondamentale du comptage des cartes est de savoir si un surplus de cartes fortes ou de cartes faibles a été enlevé du jeu de cartes. A la différence des autres jeux de casino comme la roulette et les craps où les jeux n’ont pas de mémoire, le passé affecte le futur au Blackjack. J’ai choisi un système de comptage plus difficile que le système populaire Hi-Lo, parce qu’à la longue mon taux de gain sera plus élevé. J’ai utilisé le Hi-Opt II et j’ai mis de côté les As. C’était plutôt difficile mais ça a bien valu la peine après avoir joué des centaines de milliers de mains.

Une journée de travail typique commençait par un petit exercice matinal de jogging suivi par le petit déjeuner avant d’attaquer les tables. Souvent mes séjours au casino duraient jusqu'à 14 heures pour avoir 8 heures de jeu actuel. A chaque voyage, je prenais quarante mille dollars en cash (je laissais le reste de mon argent à la maison ou bien je l’investissais en bourse). Je mettais vingt mille dollars dans une petite valise pour mes sessions de jeu et je laissais le reste dans un coffret de sécurité. Mon taux de gain prévu était deux mille dollars par jour, mais avec les fluctuations, je perdais cinq à dix mille dollars ou bien je gagnais la même somme.

Lorsque j’étais obligé à jouer des jeux de sabot, je gardais les yeux bien ouverts pour trouver une table avec un mélange de cartes tout frais. Je commençais à compter les cartes sans participer au jeu jusqu’à ce qu’une situation avantageuse se présentait. A ce moment, je misais nonchalamment une grande somme d’argent. La plupart des superviseurs était incertains lorsqu’un nouveau joueur venait parier une grande somme d’argent. Comme je l’avais déjà mentionné, une grande majorité de compteur de cartes perd au lieu de gagner de l’argent, et puis les casinos sont réticents à bannir un "high roller" à moins qu’ils soient certains qu’il est un joueur adroit pro qui va battre la maison à la longue. Pour cette raison, j'étais capable de varier mes mises selon le compte sans être gêné par le staff du casino. A Las Vegas, je jouais généralement des courtes sessions au même casino, et puis je changeais d’un casino à un autre avant qu’il pouvait déterminer que j’étais trop fort. Mais hélas en dehors de Nevada, les casinos sont plus isolés et le joueur est obligé de jouer des longues sessions au même casino.

Je dois plutôt admettre que la chaleur et l'examen rigoureux du personnel du casino sont plus intenses quand vous êtes forcés à jouer au même casino pendant toute la journée. Mais je n’étais jamais intimidé facilement. (Une fois, j’avais conduit une motocyclette, portant mon chapeau et ma toge de graduation, au sein de mon collège, juste pour gagner un pari.) A cause de mes grandes mises, j’ai été banni de jouer à beaucoup de casinos partout dans le monde, et j’étais expulsé plus des centaines de fois. Je ne porte pas cette distinction comme un badge d'honneur. Ce n’était jamais amusant d’être banni et de voir un autre jeu lucratif disparaitre.

Mais la fin pour moi restait toujours la même- J’ai joué pour faire de l’argent, et non pas pour faire des amis. Je considérais tout simplement le fait d’être banni comme un hasard de profession. Si vous êtes un joueur fort et gagnant, vous serez considérés comme une menace par le casino, et les casinos typiquement expulsent tout joueur qui défie le premier commandement des casinos- la maison doit toujours gagner. J'ai vu beaucoup de compteurs si paranoïdes d'être banni qu'ils ont manqué de parier une grande mise dans les situations positives critiques. Cette timidité leur a donné la longévité mais leur a coûté cher, puisqu’ils ont gagné rarement un bon avantage sur le casino. D’autres joueurs ont été bannis une ou deux fois, ils ont cru que leur carrière était fini et y ont renoncé trop bientôt. Une personnalité impitoyable est presque obligatoire pour réussir au Blackjack.

Durant toute ma carrière, j’ai rarement joué avec une équipe, préférant plutôt une tactique solo pour attaquer les tables de jeu.

L’autre conception erronée est qu’un joueur ne pouvait pas gagner beaucoup d’argent au Blackjack en jouant tout seul sans une équipe. Durant toute ma carrière, j’ai rarement joué avec une équipe, préférant plutôt une tactique solo pour attaquer les tables de jeu. Il y avait beaucoup de bonnes équipes qui ont amassé des sommes énormes d’argent. Mais pour les joueurs individuels, j'ai fait plus d'argent que presque tout autre compteur de cartes en solo - parce que j'ai gagné un million de dollars jouant des jeux joués avec un or deux jeux de cartes.

Pourtant, de temps à autre je rejoignais certains compteurs de cartes pour jouer avec leurs équipes. Pendant quelque temps j'ai joué avec la fameuse équipe tchèque et j’ai aussi essayé quelques aventures avec des vieux copains d'Uston. Ces équipes avaient des capitaux énormes, et une fois à Atlantic City, j’ai gagné vingt mille dollars en jouant un seul sabot, mais après j’ai perdu quarante mille dollars pendant la même heure. Une petite foule s'était formée derrière ma table la fluctuation incroyable et après la fin de la partie, un jeune type s'est avancé ver mois. Je me souviendrai toujours de lui hochant lentement la tête et disant, "Mec, vous venez de perdre plus d'argent que je touche annuellement."

Des gens ingénieux comme Tom Hyland ont organisé de bonnes équipes avec des joueurs bien disciplinés. Potentiellement, on peut faire plus d’argent en rejoignant une équipe bien capitalisée, mais hélas plusieurs problèmes se manifestent. A cause de quelques mauvais joueurs avec l’équipe, ma part après six jours de jeu était 2100 dollars bien que j’avais personnellement gagné cinquante mille dollars. Le fait d'écrémer et l'incompétence ont aussi tourmenté de nombreuses équipes et beaucoup de capitaux ont été vidés par l’avarice ou l’addiction de certains à la cocaïne. Il est plutôt évident que le fait de miser des larges sommes d’argent peut révéler le pire dans les gens.

Il y a eu toujours des techniques légales pour battre la maison au Blackjack.

Pour cette raison, je pense que c’est plus profitable pour un joueur bien concentré de jouer solo plutôt qu’avec une équipe. Bien que beaucoup de jeux profitables aient disparu dans les dernières années, j’ai partagé mon expérience dans les jeux joués avec un ou deux jeux dans cet article parce que les principes de succès au Blackjack ou tout autre métier restent toujours les mêmes – vous devrez être prêt à travailler dur pour trouver les meilleures opportunités. Il y a eu toujours des techniques légales pour battre la maison au Blackjack. Et bien que les conditions se détériorent, je crois que les joueurs créatifs et disciplinés continueront à trouver les faiblesses du jeu et à les exploiter.

Très peu de métiers dans le monde offrent le potentiel de toucher dix mille dollars en travaillant seulement un long week-end par mois, mais il est extrêmement difficile de devenir un compteur de cartes avec beaucoup de réussite. Beaucoup de compteurs pourront se retrouver avec des portefeuilles vides durant leurs carrières. Pour beaucoup de gens, ma métier a semblé come celui de James Bond mais en réalité c'est une façon dure pour faire de l'argent facile.


Cet article apparait avec la permission de Kevin Blackwood. Touts Droits Réservés.


Twinspires.com